Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Fiche d'élevage : Heterodon nasicus
Message Publié : 02 Jan 2012, 15:54 
Hors-ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Mars 2008, 22:16
Message(s) : 1686
Localisation : Valais et Vaud
Citer :
J'insiste sur le fait que cette fiche est basée avant tout sur mon expérience de maintien expliquée en quelques lignes et qu'il serait inconscient de se baser uniquement sur une pseudo "fiche d'élevage" pour se prétendre apte à maintenir une espèce. Je vous encourage vivement à faire d'autres recherches sur le net et dans des bouquins, comparer les dires de différentes personnes et au final faire le tri pour ne garder que ce qui vous semble correcte.


Heterodon nasicus - Le serpent à groin


Image


1 Classification

Ordre : Squamata
Famille : Colubridae
Genre : Heterodon
Espèce : Nasicus

Sous-espèce : Gloydi / kennerlyi / nasicus
Nom scientifique : Heterodon nasicus
Nom vernaculaire : Serpent à groin ou serpent à nez de cochon


2 Habitat

Les Heterodon nasicus sont présents du Canada méridional jusqu'au Mexique en passant par les Etats-Unis, sous différentes sous-espèces. Etants terrestres à tendances foussieuses, ils peuvent être vus dans différents biotopes tels que des prairies, des zones légèrement boisées ou des endroits plus rocailleux.

Le sol sur lequel ils évoluent in natura est un sol sablonneux assez dur. Il peut être intéressant de leur proposer un sol de ce type en captivité. Pour ce, de la terre pauvre ramassé en extérieure mélangée à un peu de sable pour bac à sable (sans repousse chats) et ça sera parfait.


3 Description

3.1 Taille

Les mâles atteignent une taille d'environ 40-50 cm à l'âge adulte. Les femelles sont beaucoup plus grandes et plus larges que ces derniers. Elles peuvent atteindre les 1 m pour les plus grandes.


3.2 Coloration et morphologie

Image


3.3 Dimorphisme sexuel

En plus de la taille, il y a une autre grosse différence entre les mâles et femelles : la zone allant du cloaque jusqu'au bout de la queue. Cette zone est fine et longue chez les mâles et épaisse et courte chez les femelles.

Image

Source de cette image

Il n'y a donc pas besoin de sonder les jeunes ou de pratiquer une éversion des hémipénis. Ils sont sexables de cette façon dès la naissance.


3.4 Venin

L'H. nasicus est une espèce opistodonte. Elle possède deux dents légèrement plus longues que les autres à l'arrière des maxillaires. Ces dents ne sont ni sillonées ni reliée à des glandes à venins, mais leur salive est toutefois légèrement toxique. Mieux vaut donc ne pas se laisser machouiller le doigt par ce serpent.

N'étant pas soumise à autorisation en Suisse, cette espèce n'est que très peu dangereuse. Je dirais qu'une morsure est "comparable" à une piqûre de guêpe. C'est à dire qu'il y aura un léger gonflement sur la zone atteinte pendant quelques jours puis, tout rentrera dans l'ordre. Mais tout comme avec les guêpes, les allergiques auront quand même intérêt à se méfier.


3.5 Moeurs

Nous avons là une espèce diurne qui est capable de creuser avec son rostre en forme de "pelle" pour dénicher sa nourriture composée essentiellement d'amphibiens.
En captivité, la nourriture proposée est essentiellement composée de rongeurs car ils couvrent tous leurs besoins alimentaires. Pour les individus les plus récalcitrants ou pour les jeunes souvent difficiles à démarrer, il est conseillé de frotter les souris sur du poisson ou sur des cuisses de grenouilles pour les rendre plus attrayantes.

Lorsqu'il se sent agressé, H. nasicus a tendance à s'aplatir au sol, gonfler ses joues et souffler. Cette espèce ne mord que très rarement pour se défendre. Par contre, elle n'hésitera pas à taper gueule fermée pour repousser son agresseur.

Image

Dans la nature, l'espèce possède aussi la particularité de "faire le mort". Pour ce, elle se met sur le dos, gueule ouverte et peut aller jusqu'à produire une sécrétion nauséabonde et saigner de la gueule pour que son adversaire croit avoir à faire à une charogne.

Image

Source de ces deux images


4 Maintenance en captivité

4.1 Taille terrarium

Selon l'OPAn, en Suisse, tout terrarium pour serpent doit mesurer 1x0.5x0.5 (ces chiffres multipliés par la longueur de l'animal) pour les espèces terrestres et 1x0.5x1 pour les espèces arboricole.
Heterodon nasicus n'étant pas une espèce arboricole, la taille du terrarium sera donc de 50x25x25 pour les mâles mesurant 50 cm et 80x40x40 pour les femelles mesurant environ 80 cm à l'âge adulte. Encore une fois, ces mesures dépendent de la taille de l'animal.

Sujet concernant les dimensions légales de terrariums --> http://www.terrario-suisse.ch/phpbb3/viewtopic.php?f=21&t=7514.

J'ajouterais que nous avons là une espèce qui bouge beaucoup et qui n'est généralement que très peu soumise au stress. Des dimensions légèrement plus grandes ne lui feront donc pas de mal, au contraire.

Il est aussi préférable de les maintenir isolés et non en couple car la femelle étant toujours beaucoup plus grande que le mâle, des cas d'opiophagie ont pu être observés en captivité.


4.2 Températures

Les températures journalières doivent être d'environ 28-30°C au point chaud pour 25-26°C au point frais. Une baisse nocturne à 20-25°C est conseillée.

Pendant la journée, le terrarium peut être chauffé à l'aide d'un tapis ou d'un câble chauffant placé sous 1/3 du terrarium. J'aurais toutefois tendance à conseiller l'utilisation d'une ampoule chauffante pour les espèces fouisseuses. En effet, quand un spécimen creuse, lézard ou serpent, c'est en général pour y trouver de la fraîcheur et un chauffage au sol dénaturera cela.


4.2.1 Hivernation

L'espèce hivernant à l'état naturel, il est conseillé de lui fournir une baisse de températures en captivité. Cela va permettre à l'organisme du serpent de se reposer mais aussi de le cycler pour améliorer les chances de reproduction.

Vers début novembre, je baisse progressivement les températures pour atteindre environ 10-15°C à la fin du mois. En parallèle, la luminosité du terrarium est elle aussi régulée pour n'atteindre que quelques heures d'éclairage par jour.

Fin janvier, le processus inverse est suivi. Les températures et la luminosité sont augmentées petit à petit pour atteindre les 30°C et le nourrissage peut reprendre. Il est vivement conseillé de proposer, au début, des plus petites proies afin que le serpent réhabitue son organisme à la digestion.

Attention : Il ne faut surtout pas oublier de mettre à la diète le serpent avant de commencer à baisser les températures.

A noter aussi qu'un adulte peut hiverner pendant 2-3 mois, ses réserves lui permettant, mais qu'il sera préférable d'écourter cette durée pour un juvénile de l'année.


4.3 Hygrométrie

Cette espèce ne requiert par d'hygrométrie particulière. Un coupelle d'eau au point frais et le tour est joué pour leur apport en eau quotidien.

Mon couple possède aussi une boîte opaque, remplie de tourbe humidifiée qui leur apporte un peu de fraîcheur en été. J'ai pu remarquer qu'ils y allaient volontiers.


4.4 Accouplements

A venir...


5 Compléments

Espèce pas trop grande et très active, c'est celle que je préfère parmi les ophidiens. Les spécimens nés en captivité (NC) sont facilement trouvables en bourse ou chez des particuliers, ce qui est un avantage non négligeable si on souhaite se lancer dans l'aventure nasicus.


Image


6 Sources

Cette fiche d’élevage est basée sur mon expérience personnelle, complétée avec des informations en provenance d’autres éleveurs de l’espèce et aussi de quelques sites Internet que je cite ici :



Si vous souhaitez compléter certaines informations n’hésitez pas et si vous remarquez d’éventuelles erreurs, faites m’en part. Je reste ouverte et ne prétends pas détenir la vérité à propos de cette espèce.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fiche d'élevage : Heterodon nasicus
Message Publié : 02 Jan 2012, 20:21 
Hors-ligne
Donateur
Donateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2010, 20:23
Message(s) : 941
Localisation : Lausanne
Merci pour cette belle fiche complète :)

_________________
Momo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fiche d'élevage : Heterodon nasicus
Message Publié : 02 Jan 2012, 21:24 
Hors-ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Mars 2008, 22:16
Message(s) : 1686
Localisation : Valais et Vaud
Pas encore complète, il me reste un gros morceau : la reproduction.

:D

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Fiche d'élevage : Heterodon nasicus
Message Publié : 23 Juin 2013, 18:56 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Jan 2012, 21:43
Message(s) : 193
A mon avis les dimensions que tu as cité pour un mâle sont beaucoup trop petite...

_________________
1.1 Heterodon nasicus
0.1 Lampropeltis triangulum sinaloae
2.0 Pogona vitticeps


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Supprimer tous les cookies du forum | L’équipe
Powered by phpBB © 2008 phpBB Group.
Traduction et support en françaisHébergement phpBB