Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Révision des geckos géants de Nouvelle Calédonie
Message Publié : 31 Juil 2012, 07:13 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Avr 2011, 12:53
Message(s) : 594
Publié dans la dernière édition en ligne de Zootaxa

Zootaxa 3404: 1–52 (2012)

Revision of the giant geckos of New Caledonia (Reptilia: Diplodactylidae:
Rhacodactylus)
AARON M. BAUER, TODD R. JACKMAN, ROSS A. SADLIER & ANTHONY H. WHITAKER3

Abstract:

We employed a molecular phylogenetic approach using the mitochondrial ND2 gene and five associated tRNAs (tryptophan, alanine, asparagine, cysteine, tyrosine) and the nuclear RAG1 gene to investigate relationships within the diplodactylid geckos of New Caledonia and particularly among the giant geckos, Rhacodactylus, a charismatic group of lizards that are extremely popular among herpetoculturalists. The current generic allocation of species within New Caledonian diplodactylids does not adequately reflect their phylogenetic relationships. Bavayia madjo, a high-elevation endemic is not closely related to other Bavayia or to members of any other genus and is placed in a new genus, Paniegekko gen. nov. Rhacodactylus is not monophyletic. The small-bodied and highly autapomorphic genus Eurydactylodes is
embedded within Rhacodactylus as sister to R. chahoua. Rhacodactylus ciliatus and R. sarasinorum are sister taxa but are not part of the same clade as other giant geckos and the generic name Correlophus Guichenot is resurrected for them. Remaining New Caledonian giant geckos (R. leachianus, R. trachrhynchus, R. auriculatus) receive weak support as a monophyletic group. Although the monophyly of Rhacodactylus (including Eurydactylodes) exclusive of Correlophus cannot be rejected, our results support the recognition of a R. chahoua + Eurydactylodes clade separate from Rhacodactylus sensu stricto. Because of the distinctiveness of Eurydactylodes from R. chahoua (and other New Caledonian ‘giant geckos’), we retain this name for the four species to which it has been consistently applied and erect a
new genus, Mniarogekko gen. nov. to accommodate R. chahoua. There is little genetic differentiation within the narrowly distributed Corrrelophis sarasinorum, but C. ciliatus from southern New Caledonia are both genetically and morphologically differentiated from a recently discovered Correlophus from the Îles Belep, north of the Grande Terre, which is here described as C. belepensis sp. nov. Although only subtley different morphologically, the populations of Mniarogekko from the far northwest of the Grande Terre and from the Îles Belep are strongly differentiated genetically from M. chahoua populations in the central part of the Grande Terre and are described as M. jalu sp. nov. Rhacodactylus auriculatus exhibits some genetic substructure across its nearly island-wide range in New Caledonia, but overall divergence is minimal. Rhacodactylus leachianus exhibits low levels of divergence across its range and southern insular forms previously assigned to R. l. henkeli are not divergent from southern Grande Terre populations. The few populations of R. trachyrhynchus sampled are strongly divergent from one another and a specimen from Îlot Môrô near the Île des Pins is especially distinctive. This specimen and others examined from Îlot Môrô are morphologically assignable to the species described by Boulenger in 1878 as Chameleonurus trachycephalus and is recognized here as a full species. New diagnoses are provided for each of the eight genera of endemic New Caledonian diplodactylid geckos now recognized. The results of our study necessitate determinations of the conservation status of the new species described or recognized.
Mniarogekko jalu sp. nov. is considered Endangered, but is locally abundant. Correlophus belepensis sp. nov. is considered Critically Endangered and is restricted to the ultramafic plateaux of Île Art. Although described from the Île des Pins, we have only been able to confirm the existence of Rhacodactylus trachycephalus on the tiny satellite island Îlot Môrô and consider it to be Critically Endangered. If indeed restricted to this islet, R. trachycephalus may well have the smallest range and perhaps the smallest population of any gecko in the world.
Key words: Squamata, Rhacodactylus, Correlophus, Mniarogekko gen. nov., Paniegekko gen. nov., Correlophus
belepensis sp. nov., Mniarogekko jalu sp. nov., New Caledonia, molecular phylogenetics, conservation

_________________
1.1.9 Sphaerodactylus difficilis diolenius
1.1.2 S. nigropunctatus "intermedius"
1.1.1 S. argus
1.1 S. macrolepis "Blue Eyes"
1.1 S. fantasticus karukera
1.1 S. notatus atactus
1.1 S. sputator
0.1 Phelsuma quadriocellata quadriocellata
1.1 P. robertmertensi
1.2 Mniarogekko chahoua "île des Pins"
1.3 Takydromus smaragdinus
0.0.1 Tribolonotus gracilis

Nombreux Siluriformes et Cichlidae Sud Américain
2 Chats


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Révision des geckos géants de Nouvelle Calédonie
Message Publié : 31 Juil 2012, 16:05 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Avr 2011, 12:53
Message(s) : 594
Je viens de recevoir le pdf d'Aaron Bauer....

je l'ai parcouru en vitesse, beaucoup de changement et de nouveautés...

Rhacodactylus ciliatus = Correlophus ciliatus :
île des Pins et Grand Terre jusqu'à Rivière bleu, une population située à 20km de Rivière bleue sur le Mt Dzumac semble différente de ces populations.
Diagnose: écaillures dorsalolatérales irrégulières, absence de tubercules à la base de la région lombosacrale

Correlophus belepensis:
îles Belep et île Art
Diagnose: écailures dorsolatérales homogène, présence (sur 3 des 4 spécimens) de tubercules blanchâtre au bas du dos et /ou à la base de la queue


Rhacodactylus sarasinorum = Correlophus sarasinorum
l'espèce est limitée dans le sud de l'île principale, bien que des variations de patron existe, il n'y a pas de variation génétique dans le groupe étudier.

Rhacodactylus chahoua = Mniarogekko chahoua
Sud et Centre de l'île principale, la population de l'île des Pins est pas claire par manque de données et de matériels
diagnose voir M. jalu: coloration ventrale blanc, crème avec teinte de vert localisée
Mniarogekko jalu:
nord de l'île principale, îles Belep et île Art
diagnose: nombre de pores précolacaux inférieure (inf à 95 vs ~120) à M. chahoua arrangé sur 3 rang au lieu de 4, coloration ventrale jaune vert

Voilà pour les permiers éléments!!
A++
Yann

_________________
1.1.9 Sphaerodactylus difficilis diolenius
1.1.2 S. nigropunctatus "intermedius"
1.1.1 S. argus
1.1 S. macrolepis "Blue Eyes"
1.1 S. fantasticus karukera
1.1 S. notatus atactus
1.1 S. sputator
0.1 Phelsuma quadriocellata quadriocellata
1.1 P. robertmertensi
1.2 Mniarogekko chahoua "île des Pins"
1.3 Takydromus smaragdinus
0.0.1 Tribolonotus gracilis

Nombreux Siluriformes et Cichlidae Sud Américain
2 Chats


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Révision des geckos géants de Nouvelle Calédonie
Message Publié : 02 Août 2012, 10:37 
Hors-ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Mars 2005, 18:33
Message(s) : 1726
Localisation : Berne, Yverdon
Wow... en effet, pas mal de changement... a vos loupes!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Révision des geckos géants de Nouvelle Calédonie
Message Publié : 02 Août 2012, 12:21 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Mai 2008, 16:33
Message(s) : 92
Bof... j'aime pas trop. l'adn est une chose magnifique, mais peut aussi creer pas mal des problèmes. Pour les chahoua mniarogekko jalu par exemple... je voudrai savoir comment ils arrivent à les séparer des les mniarogekko cahoua vu que en sont arrivé beaucoup depuis la grand terre.... et aussi pour qui a des geckos 'en pureté', j'ai peur que il y aura beaucoup plus d'inbreeding... l'adn peut aider des que il y a un problème, mais si 2 geckos son fenotipiquement pareilles je trouve pas top de regarder seulement l'adn...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Révision des geckos géants de Nouvelle Calédonie
Message Publié : 02 Août 2012, 16:52 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Avr 2011, 12:53
Message(s) : 594
Hello!!

Ben quand tu vois les photos des types du belepensis et ciliatus...y a pas de doute à avoir!!
c'est très claire!!

De plus il semblerait que belepensis ne soit jamais arrivé dans le marché terrariophile.

Concernant Mniarogekko:
Les 2 populations sont bien séparées au niveau géographique.
M jalu semble globalement plus petit, moins haut de corps, une tête plus aplatie.
Il me semble aussi que les pores ne dépasse pas la région précloacale

Je crois que la population des iles Belep, ile Art et nord de Grande Terre et la population de chahou de Grande Terre ont peu été mises en commun les terrariophiles...si des cas d'hybridations existent, je pense qu'ils sont peu nombreux voir presque négligeable...la population des iles Belep est assez neuve dans le marché et surement la plus rare de toute.

La question se pose nettement pour la population de l'ile des Pins, Bauer en de nombreux voyage n'a jamais trouvé le moindre "chahoua" là-bas...ce qui semble assez étonnant vu qu'on parle de plus d'une dizaine de voyage!
Donc soit la population sauvage de l'ile des Pins est éteinte, soit elle est réduite à un très petit territoire!! Ou il n'y en a jamais eu...

Attention aussi les analyses adn sont faites avec des spécimens dont on possède des données sur les lieux et datent de capture et qui ont été conservé directement...nullement avec des individus du commerce...la seule chose que cela pourrait nous dire pour ceux du commerce, c'est la pureté de la lignée et encore

A++
Yann

_________________
1.1.9 Sphaerodactylus difficilis diolenius
1.1.2 S. nigropunctatus "intermedius"
1.1.1 S. argus
1.1 S. macrolepis "Blue Eyes"
1.1 S. fantasticus karukera
1.1 S. notatus atactus
1.1 S. sputator
0.1 Phelsuma quadriocellata quadriocellata
1.1 P. robertmertensi
1.2 Mniarogekko chahoua "île des Pins"
1.3 Takydromus smaragdinus
0.0.1 Tribolonotus gracilis

Nombreux Siluriformes et Cichlidae Sud Américain
2 Chats


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Révision des geckos géants de Nouvelle Calédonie
Message Publié : 27 Oct 2012, 19:07 
Hors-ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Mars 2008, 22:16
Message(s) : 1686
Localisation : Valais et Vaud
Avec un peu en retard, le lien vers le PDF.

C'est sûr qu'il y a du changement, va falloir se mettre à jour.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Supprimer tous les cookies du forum | L’équipe
Powered by phpBB © 2008 phpBB Group.
Traduction et support en françaisHébergement phpBB