Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Nomenclature binomiale et écriture scientifique
Message Publié : 13 Juil 2012, 19:46 
Hors-ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Mars 2008, 22:16
Message(s) : 1686
Localisation : Valais et Vaud
Hello,

Petit post pour se familiariser avec l'écriture scientifique et cette nomenclature internationale.

L'utilisation de la nomenclature binomiale est vivement conseillée car les noms vernaculaires sont souvent appliqués à plusieurs espèces selon les gens, les régions, ...
Autant que faire se peut, et a fortiori s'il n'y a pas de photo, il faut donc éviter les noms tels que "gecko volant", "serpent californien", etc. afin de favoriser la compréhension de tout le monde. Un nom latin, lui, est unique et ne désigne qu'une seule espèce.

Ces quelques règles n'ont pas pour but d'embêter les gens, mais au contraire de faciliter le dialogue en étant sûr que chacun parle bien de la même espèce.


NOMENCLATURE BINOMIALE

Toute espèce vivante ou ayant vécu (animal, plante, champignon, bactérie, etc.) est rattachée à un genre, selon la nomenclature binomiale introduite par Carl von Linné, au 18e siècle. Cette nomenclature universelle, dont l'alphabet choisi est le latin, repose sur deux principes :

    1. Le genre, écrit en italique et dont la première lettre est toujours en majuscule. Ex : Ambystoma opacum
    2. L’espèce, écrite en italique et dont la première lettre, cette fois, est en minuscule. Ex : Ambystoma opacum


Système hiérarchique de classification :

Linné a choisi une classification de type hiérarchique en supposant que certaines espèces pouvaient être liées. Cela se confirmera par la suite avec l’arrivée de Darwin et de « sa » théorie de l’évolution.
Voici les rangs principaux de la classification hiérarchique du vivant :

Règne → Embranchement → Classe → Ordre → Famille → Genre → Espèce

    Exemple du python royal (Python regius) :

    Règne : Animalia
    Embranchement : Chordata
    Classe : Reptilia
    Ordre : Squamata
    Famille : Pythonidae
    Genre : Python
    Espèce : Regius

Il existe aussi des rangs intercalaires comme le sous-embranchement, la sous-classe, …

A noter qu’est appelé taxon, un groupe systématique de n’importe quel rang. Ex : Chordata (embranchement), Scincidae (famille), Scincus scincus (espèce), …


GENRE

En systématique, le genre est un rang taxonomique qui regroupe un ensemble d'espèces ayant en commun plusieurs caractères similaires.
Je rappelle que cette nomenclature est en latin et que par conséquent, les accents sont exclus !

    Ex : Heterodon nasicus

A noter aussi que souvent, quand on parle d'une espèce en particulier, le genre est abrégé par sa première lettre (toujours en majuscule), suivie d'un point.

    Ex : D. leucomelas pour Dendrobates leucomelas


ESPECE

L’espèce regroupe un ensemble de populations effectivement ou potentiellement interfécondes (interfertiles), génétiquement isolées du point de vue reproductif des autres ensembles équivalents.
Quand nous nous référons à une espèce non déterminée (non identifiée), mais dont le genre est connu, il est d’usage d’utiliser comme épithète provisoire, l’abréviation de species, « sp. » à la suite du nom de genre.

    Ex : Phelsuma laticauda, Phelsuma sp.


SOUS-ESPECE

Une sous-espèce désigne un groupe d’individus qui se trouvent isolés (pour des raisons écologiques, anatomiques ou organoleptiques) et qui évoluent en dehors du courant génétique de l’espèce de référence.
Au bout d’un certain temps, ce groupe d’individus prend des caractéristiques spécifiques qui le différencient de l’espèce de référence. La sous-espèce est désignée par l’abrégé subsp. ou « ssp. ».

    Ex : Epicrates cenchria ssp. cenchria (ou tout simplement Epicrates cenchria cenchria, plus couramment utilisé en zoologie)


HYBRIDE

En génétique, l'hybridation est le croisement de deux individus de deux sous-espèces (croisement intraspécifique), espèces (croisement interspécifique) ou genres (croisement intergénérique) différents.
L'hybride présente un mélange des caractéristiques génétiques des deux parents. Il se note généralement comme tel : mère x père. Le « x » entre deux représente une croix qui veut dire croisement.

    Ex : Boa constrictor constrictor x Boa constrictor imperator, Corallus caninus x Coralus hortulanus ou Pantherophis guttatus x Lampropeltis californae

Tout se complique lorsque des hybrides sont croisés et recroisés entre eux. Il devient difficile de les nommer et de remonter leur généalogie jusqu’aux espèces dites « pures ».

Les espèces hybrides (surtout les croisements interspécifiques et intergénériques) sont souvent mal vues dans notre passion, principalement car il est difficile de proposer une maintenance adéquate à une espèce créée de toute par et qui n’existe pas dans la nature.
Par contre, en botanique, les espèces hybrides sont monnaie courante et pour mieux maitriser le sujet, il peut être intéressant d’avoir quelques notions de génétique. Chose que je ne traiterai pas ici.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Nomenclature binomiale et écriture scientifique
Message Publié : 14 Juil 2012, 12:08 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Mars 2011, 16:17
Message(s) : 149
Localisation : Genève/Annecy
Salut !

Super initiative ! J'espère que ça aidera à ce que les gens comprennent l'utilité de cette nomenclature... vu que beaucoup croient que c'est surtout pour leur compliquer la vie.

Si je puis me permettre tout de même, on dit souvent "nom latin" mais ce n'est pas toujours que du latin. On voit souvent du grec, voire même des mélanges latin/grec dans une espèce. Si je ne m'abuse pour Rhacodactylus ciliatus par exemple, le nom du genre et grec et la dénomination spécifique est en latin... Sans compter les recettes de cuisine qui latinisent les noms de lieux ou de celui qui a décrit l'espèce... :pt1cable


Sinon je trouve que le cas des hybrides (interspécifiques/intergénériques) font réfléchir sur le concept d'espèce... mais c'est un débat sans fin !

Merci pour ce post !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Nomenclature binomiale et écriture scientifique
Message Publié : 14 Juil 2012, 12:32 
Hors-ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Mars 2008, 22:16
Message(s) : 1686
Localisation : Valais et Vaud
Oui, tu as raison, je voulais parler d'alphabet latin (ce qui veut dire pas de diacritique, pas d'accent et pas de ligature Ex : œ, ß, ...). Après les noms peuvent être transcrits du grec ancien, du chinois, du japonais, etc.

Merci, j'édite ça tout de suite :D.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
cron
Supprimer tous les cookies du forum | L’équipe
Powered by phpBB © 2008 phpBB Group.
Traduction et support en françaisHébergement phpBB